Vue sur la vieille ville de Jérusalem (photographié par D. Kessi).

Vue sur la vieille ville de Jérusalem (photographié par D. Kessi).

Le but que s’est fixé la Société allemande pour l’étude de la Palestine depuis sa fondation en 1877, est la recherche scientifique au sujet de l’histoire et la culture de la Palestine. Recherches qui se concentrent tout particulièrement sur son passé biblique

Albert Socin (1844-1899)

Albert Socin (1844-1899)

En rapport avec cet objectif, la société réunit les personnes intéressées et s’efforce de rendre accessible les résultats de ces recherches sur la Palestine à d’autres cercles. L’assemblée générale a lieu tous les deux ans. Cette assemblée est de surcroît jointe à un colloque dont le thème est défini par l’ensemble des membres. Avec ses conférences, débats et les nombreuses occasions de discussions, cette rencontre est un forum qui favorise l’échange d’informations.
La société édite annuellement la Zeitschrift des Deutschen Palästina-Vereins (Journal de la Société allemande pour l’étude de la Palestine- ZDPV), que les membres reçoivent gratuitement. Les articles abordent des thèmes concernant l’histoire et la culture de la Palestine à partir d’une pluralité de perspectives: on y trouvera aussi bien une approche archéologique, topographique, iconographique, qu’une approche propre à la science des religions, ethnologique, philologique ou encore littéraire. Recensions et communiqués qui peuvent être d’intérêt pour les membres y sont également inclus.

Depuis 1969 l’association soutient et promeut la parution des Abhandlungen des Deutschen Palästina-Vereins (Publications de la Société allemande pour l’étude de la Palestine – ADPV). Sous forme de monographies, ces publications qui paraissent à des intervalles irréguliers sont consacrée aux mêmes thèmes que le journal ZDPV.

La société entretient des échanges constants avec d’autres associations ou institutions partageant un but similaire. Cet échange à permis le développement d’une bibliothèque constituée principalement de revues concernant la recherche sur la Palestine ancienne ou de disciplines de recherche proches. Elle est ouverte à tous les membres.

Gottlieb Schumacher (1857-1926)

Gottlieb Schumacher (1857-1926)

La Société allemande pour l’étude de la Palestine est née le 28 Septembre 1877 sur l’initiative de C. Zimmermann de Bâle, A. Socin de Tubingue, et E. Kautzch de Bâle. C’était la première société de langue allemande vouée à des recherches sur la Palestine où l’adhésion était indépendante de toute appartenance religieuse ou politique, et de ce fait le nombre de membres s’accrut rapidement. Ce développement réussi permit à la société de poursuivre ses activités d’éditions tout en développant une bibliothèque sur la Palestine. La création d’un fonds pour des fouilles archéologiques, lui permit également de soutenir plusieurs projets en Palestine ou même de les conduire elle-même. La récupération de l’inscription de Siloah (C. Schick), les fouilles à Jérusalem (H. Guthe) et Megiddo (Tell el-Mutessellim, G. Schumacher et C. Watzinger) et nombre d’études topographiques et ethnologiques purent ainsi être entreprises et publiées.

Martin Noth (1902-1968)

Martin Noth (1902-1968)

Les collections ethnologiques et archéologiques ainsi peu à peu constituées par la société furent détruites en même temps que la bibliothèque de la société à Leipzig le 4 Décembre 1943. En 1944/45 Martin Noth réussit encore en dépit des conditions difficiles à publier le numéro 67 de la revue. Après cela la publication de la revue fut interrompue et la société dissolue en 1949. La parution de ce qui est considéré comme le numéro 68 de la revue, Beiträge zur Biblischen Landes- und Altertumskunde (Contributions à la géographie et à l’archéologie biblique)fut la seule publication des années 1949-1951 lancée tel un pont à travers les années de cessation d’activités de la société jusqu’au jour de sa nouvelle fondation le 31 Juillet 1952. A partir de 1953 la publication de la revue connut à nouveau une parution régulière (à partir du numéro 69) et garda son titre d’origine.

La société maintint cette « tradition de la langue allemande », mais revêtit bientôt un caractère international grâce aux contributions en anglais et français. Cela reflète le développement de la société qui sous la présidence de M. Noth, O. Plöger, H. Donner et H. Weippert a vu le nombre de ses membres s’accroître à travers le monde.
Fidèle aux objectifs de ses fondateurs la Société allemande pour l’étude de la Palestine » se consacre encore aujourd’hui à promouvoir et diffuser la connaissance de l’histoire et de la culture de la Palestine de tous les temps. Pour ce faire nous faisons appel à toute personne ou institution intéressée à soutenir cette société par son adhésion.

Au nom du bureau

Prof. Dr. Jens Kamlah : Président
Prof. Dr. Jens Kamlah Président jens.kamlah@uni-tuebingen.de
Universität Tübingen Biblisch-Archäologisches Institut Liebermeisterstraße 12-14 D-72076 Tübingen Fax: +49/(0)7071/29-5433